Le big bazar

Ta mère, le web 2.0 c’est l’Internet d’aujourd’hui quoi

Posted in Politique bazar, Web bazar by Sarrdanapale on janvier 6, 2009

Vendredi 19 décembre, fin de la carrière politique de Julien Dray.

Posted in International bazar by Sarrdanapale on décembre 19, 2008

Vodpod videos no longer available.

more about « Vendredi 19 décembre, fin de la carri…« , posted with vodpod

Le rock de VGE

Posted in Musique bazar, Politique bazar by Sarrdanapale on décembre 16, 2008

Vodpod videos no longer available.

Tagged with: , , ,

SarkObama

Posted in Politique bazar, Web bazar by Sarrdanapale on décembre 4, 2008

Gérard Longuet…

Posted in Politique bazar, Société bazar by Sarrdanapale on novembre 13, 2008

Vodpod videos no longer available.

more about « Gérard Longuet…« , posted with vodpod

Les forces de l’Esprit

Posted in Fun bazar, Politique bazar, Web bazar by Sarrdanapale on octobre 25, 2008

Vodpod videos no longer available.

more about « Les forces de l’Esprit« , posted with vodpod

Les propos justes de Villepin sur la presse

Posted in Politique bazar, Société bazar by Sarrdanapale on juin 8, 2008

Vodpod videos no longer available.

more about « Les propos justes de Villepin sur la …« , posted with vodpod

Ségolène Royal : Repondez leur avec humour

Posted in Politique bazar by Sarrdanapale on avril 13, 2008

Vodpod videos no longer available. from www.dailymotion.com posted with vodpod

Surveiller le Net « Mission Oeil de Sarkozy » par Torapamavoa

Posted in Politique bazar, Web bazar by Sarrdanapale on mars 19, 2008

« On va les défoncer », Perben

Posted in Politique bazar by Sarrdanapale on février 24, 2008

Vodpod videos no longer available. 

Ségo brunit sur les plages d’Oléron

Posted in Politique bazar by Sarrdanapale on décembre 28, 2007

Deuxième épisode de la série 1be4. Sinon y a l’article de Sud Ouest aussi. Aujourd’hui, mode I was like. Because you know and the beau brun poivré. Hommage

9h. Seulement trois jours que je travaille et j’ai déjà du mal à me lever. Brouillard, froid et tout, relou. En plus, il n’y a rien à faire pour moi, comme il n’y a pas beaucoup de nouvelles genres breaking news à La Rochelle en ce moment, because les fêtes de fin d’année, bah, ils savent pas trop quoi me donner. Sauf que ce matin, un peu de beurre va fondre dans les épinards. Oui, oui. Tiens, tiens, coup de fil de l’attaché de presse de Ségolène, une ancienne de France 3, tiens tiens, Ségo visite une ferme ostréicole, tiens tiens, si on y allait. Tiens tiens, c’est comme le chalutier pendant le vyage à Malte de Sarko.
10h. Ni une ni deux mon chef qui est chouette mais pas aussi chouette que Juliette m’envoie là-bas avec le photographe rejoindre la correspondante locale de Sud-Ouest. Enfin pas celle d’Oléron mais celle de Rochefort parce que bon je vais pas vous résumer l’organigramme du journal. Et puis, mon chef qui est chouette, il me dit, tu prends ton cahier et tu le fais pour de faux, c’est un bon exercice. Moi je suis tout émoustillé.
Et me voilà dans la voiture du photographe, qui parle pas beaucoup, un peu poivre et gris. Pas mal mais pas aussi beau que Patrick de Carolis ou le vieu beau de France Inter. Eux, c’est où ils veulent, quand ils veulent. Lui, il faut que je regarde dans mon agenda. Un voyage sur l’Île d’Oléron, c’est un peu l’aventure. C’est comme si Kékete allait faire un reportage à Brooklyn, elle sait que c’est possible mais elle n’y croit pas vraiment.
On arrive devant la ferme ostréicole, sans se perdre, la classe, et en avance. Fortiche conducteur mon photographe. Il y a déjà deux gars France 3 et un gars de la radio. Sud-Ouest Rochefort se ramène et aussi une fille de Montauban. C’est loin Montauban ou pas ? Ca poiraute. Ca parle pas beaucoup.
10h45. « De toute façon, elle est toujours en retard, râle un gars. Et encore si elle vient. »
« Ah bon, avec moi elle arrive toujours à l’heure », dit une autre.
Le silence.
« Et on lui connaît un chéri ? »
Alors là, j’ai l’oreille qui se dresse, qu’entends-je ?
« Oui, un médecin à La Rochelle »
« Pas un people quoi. »
« Nan »

s--go-3.JPGLe silence.
Bref ça voudrait balancer mais y a rien à balancer .
« Et sinon on a retrouvé des requins tigres près de l’île d’Aix cette été. »
Ségo a cinq minutes de retard.
« Après le quart d’heure charentais voilà la demi-heure poitevine. »
11h08. Elle arrive avec un gros gars sympa fort en gueule, le vice-président du conseil régional de Poitou-Charentes., François Patsouris. Je dresse la tête pour rejoindre mes oreilles. Elle est toute fine pas très grande mais bon elle a sorti les talons alors ça monte et puis aussi elle a les boucles d’oreille et tout, je me dis que des talons pour visiter une ferme ostréicole c’est pas le mieux, enfin moi je suis en basket, pas top aussi. C’est marrant ça, tous les jeunes journalistes sont en basket. Pas les deux plus vieilles de la presse écrite. Elle dit bonjour la Ségo et serre la main sans regarder dans les yeux.
Toute la petite troupe la suit.
D’abord on écoute le speech du gars qui cultive les huîtres, une entreprise familiale et tout, mais bon la priorité c’est Sarko. France 3 demande à Ségo de se placer devant les parcs à huîtres tout moches.
« C’est beau là ? », elle demande.
« Oui, oui »
Et puis elle sort, dignité représentation indigne tout ça parce que quand même Sarko il abuse de se dorer la pilule en Egypte avec l’argent de Bolloré qui a des groupes de presse et est en Afrique (je résume). Trois questions du journaliste et c’est torché. En plus, moi qui lit la presse, je sais qu’elle l’a déjà dit hier. Mais bon là faut enfin des images.
« C’est bon là, vous en avez assez ? », demande Ségo. Elle agit en pro. Moi, je veux déjà poser des questions mais j’ose pas, c’est la période réservée à la télé.
Le journaliste essaye de la taquiner sur Carla mais elle balance pas, elle dit que Sarkozy peut aller en vacances où il veut et avec qui il veut. Le problème c’est money money, la dignité de la fonction présidentielle, tout ça. Elle demande en off à France 3 de passer les images aux autres télés parce qu’ils sont tout seuls là.
11h15. Après on va à l’intérieur, on regarde Ségolène ramasser les huîtres, les ouvrir, les manger. C’est Martine visite une ferme ostréicole. On nous apporte un plat d’huîtres, Ségo veut manger mais personne ne bouge. Moi je sais qu’elle ne veut pas être filmée ou photographiée en train de manger. Mais là, ça coince, alors elle en gobe vite fait une sous la mitraille.
Puis, on attaque tous. C’est à la bonne franquette, debout autour d’un tas de bourriche d’huîtres. Y a pas de vin. Et puis Ségo demande si la presse écrite a des questions. Personne ne bronche. Je me sens mal pour elle. Elle redemande.
Bon bah alors moi je la mitraille. La première fois, elle me demande de répéter, je ne parle pas assez fort, puis je prends confiance. Un peu tout ce qui me passe par la tête. Si elle se sent plus proche des gens que Sarko, les liens avec Bolloré, si présenter Carla après la semaine Khadafi n’est pas un problème, le coup du chalutier (« par hasard« , elle dit, tout le monde rigole) et d’autres questions et puis elle elle parle « séquence de communication gênante», et demande au président de s’occuper de nous et d’être vraiment le président du pouvoir d’achat, que le style peut changer mais faut remettre l’ordre des choses et l’ordre des choses c’est la dignité présidentielle. Bref, toujours rôder, elle innove pas après la télé. On a le droit à ordre quand même. Mais pas ordre juste. Dommage. Et puis, pas de off aussi, même quand la caméra est coupée.
Ca a lancé un peu les autres journalistes alors France 3 lui demande ce qu’elle pense de l’Arche de Zoé.
« Des pauvres gens qui se sont fait avoir. »
Mouais. Les familles ou Breteau and co. J’ai un doute. Je me souviens pas. J’ai peut-être raté un épisode dans la réponse ou dans la question.
Et puis les gens se dispersent un peu, elle parle vite fait avec le radio-man de Rue de la banque et qu’elle n’y va pas parce qu’ils ne veulent pas être récupérés. Moi je pense à la visite de Hollande mais j’ose pas demander.
Et puis comme ça, je lance,
Et sinon vous pensez quoi du réseau RESF ?
Là, elle me regarde. J’ai peut-être pas parlé assez fort.
Le réseau RESF ?
Je vois rien dans son regard. Je perds un peu contenance.
Le réseau éducation sans frontière, vous savez, l’immigration.
Ah oui, c’est bien ce qu’ils font.
Vous les soutenez ?
Oui, je crois que leur action est plutôt efficace.
Vous les soutenez même si c’est illégal ?

11H45. Et là, elle a bloqué, j’ai pas insisté, j’avais l’impression d’avoir un doute et si, moi, je me trompais sur le réseau RESF, et si c’était une ONG comme d’hab genre MSF. Une fois rentré, j’ai vérifié, RESF, c’est bien le réseau qui cache des enfants sans papiers pour qu’ils ne soient pas expulsés. Techniquement, c’est bien illégal. CQFD. Bon après, est-ce qu’elle ne connaît pas ou est-ce que je n’étais pas clair. On saura pas. Il faut que je prenne de l’assurance mon général
12h. Bilan, plutôt sympa la Ségo, respectueuse, rôdée sur son discours, veut pas une gaffe.
Je rentre avec mon photographe, il parle pas plus au retour. Je dors dans la voiture. C’est moins drôle que le conseil des ministres, y a pas de petites blagues genre Dati en robe rouge, elle se tape Sarko, Yade en robe noire, elle démissionne (la dernière j’invente, je rêve, que dis-je, j’affabule.)

Des huîtres « Royal »

Posted in Politique bazar by Sarrdanapale on décembre 27, 2007

Aujourd’hui, j’ai rencontré Ségolène Royal ! Enfin, bien sûr, je n’étais pas tout seul. Le matin, son attaché de presse appelle Sud-Ouest pour signaler que « tiens tiens » Ségolène Royal est en vacances sur l’île d’Oléron et « tiens, tiens », elle visite à onze heures une ferme ostréicole. Ni une, ni deux, je pars avec un photographe rejoindre la journaliste Sud-Ouest de Rochefort.
Début de la série 1be4, un événement, quatre textes. Ce soir, mode Sud-Ouest, le texte ne va pas être diffusé, c’était pour de faux  mais il a été validé par le rédac chef.
Demain, une autre version……

S--gol--ne.JPG  « Je suis venue voir les travailleurs  et les travailleuses. », a expliqué Ségolène Royal devant une ferme ostréicole de l’île d’Oléron qu’elle a visitée jeudi matin en compagnie de François Patsouris, président des conchyliculteurs de Charente-Maritime et vice-président (PS/RPG) du conseil régional de Poitou-Charentes. Alors que Nicolas Sarkozy fait la une de tous les journaux, Ségolène Royal voulait montrer sa différence. Le lieu choisi pour ses vacances était un symbole tout trouvé. L’île d’Oléron en hiver, c’est beaucoup moins glamour que Charm el Cheikh ! Certes, elle a écouté attentivement Benoît Massé, un des exploitants. Ce sont les fêtes, la période d’activité la plus importante pour l’ostréiculture et il s’est réjoui de son chiffre d’affaires après « une bonne année ».
Mais les journalistes étaient surtout là pour entendre les réactions de la présidente PS du Conseil régional de Poitou-Charentes sur les vacances de Nicolas Sarkozy. Mercredi déjà, elle avait accusé le président français de « mettre en cause l’indépendance et la dignité de la fonction présidentielle. » « Dignité », c’est son nouveau mot fétiche. Dignité de la France, des gens, de la fonction présidentielle. Le terme reviendra tout au long de la visite.
Elle a demandé au président de la République de « payer ses vacances lui-même puisque comme il a triplé son salaire (ndlr, +172%), il a les moyens ». Elle a appelé également le président à « s’occuper de nous » et « à tenir ses promesses, c’est-à-dire à être vraiment le président du pouvoir d’achat. »
Un souci. « Comment retrouver la confiance dans les politiques ? » a-t-elle questionné, tout en ouvrant et dégustant quelques huîtres. Elle a concentré ses critiques sur l’amitié entre Nicolas Sarkozy et Vincent Bolloré, le riche homme d’affaires qui lui a prêté son jet privé. Pour Patrick Balkany, ami intime du chef de l’Etat, le groupe Bolloré ne dépend pas des contrats publics, donc il n’y a pas de conflits d’intérêts. Au contraire, pour Ségolène Royal, la forte présence de ce groupe dans les médias et en Afrique constitue un « souci».
Le groupe Bolloré possède la chaîne de télé Direct 8 et les quotidiens gratuits Direct Soir et Matin Plus. Par ailleurs, il est présent dans la publicité avec des
S2.JPGparts dans le groupe Havas, deuxième groupe publicitaire de France, et dans Aegis. Depuis 2006, il est entré dans le capital de l’Institut CSA, un des principaux instituts de sondage français, à hauteur de 44%. Sa présence en Afrique à travers la logistique de sites portuaires et celle de nombreux projets miniers et pétroliers, des secteurs hautement stratégiques, est à signaler.
« Évidemment que Nicolas Sarkozy doit quelque chose à Bolloré, a expliqué Ségolène Royal, mais en même temps Bolloré ne va jamais dire du mal de lui dans ses journaux. » En visitant une petite entreprise, elle veut se montrer plus proche des gens que Nicolas Sarkozy. Déjà, lors des vacances de ce dernier sur un luxueux yacht à Malte, propriété de M. Bolloré, elle avait fait un tour « par hasard », comme elle l’a redit elle-même hier, sur un chalutier  de la Rochelle au nom prédestiné, « Les deux tours.» Pour continuer d’exister dans le paysage médiatique, Ségolène Royal a besoin de ces mises en scène calculées. Toutefois, « nous, nous ne sommes pas des people » a conclu François Patsouris.

PS : sur la première photo, Ségolène Royal et François Patsouris.

Carla Bruni et Nicolas Sarkozy

Posted in Politique bazar, Société bazar by Sarrdanapale on décembre 17, 2007

J’en connais des qui charment,Des qui me laissent femme,J’en connais qui me pâment…J’en connais des jolis,Des qui roulent comme des filles,Des qui me piquent mes bodys…J’en connais tant tellement ça me prend tout mon temps,Et même ma maman qui m’adore tendrement,Elle me dit : « C’est pas bien, ce n’est pas bon tout ce rien,Reprends ton droit chemin… »J’en connais des superbes,Des bien-mûrs, des acerbes,Des velus, des imberbes,J’en connais des sublimes,Des mendiants, des richissimes,Des que la vie abîme…J’en connais même tellement ça me prend trop de temps,Et ma pauvre maman se dit en soupirant, »Qu’ais-je fait pour cela ? Est-ce de ma faute à moi,Si ma fille est comme ça ? » {x2}J’en connais dans chaque port,Dans chaque Sud, dans chaque Nord,J’en connais sans efforts,J’en connais qui vont dire,Que je suis bonne à maudire,Et moi ça me fait sourire…

Vodpod videos no longer available. from www.dailymotion.com posted with vodpod

La pédophilie au Maroc

Posted in Société bazar by Sarrdanapale on décembre 1, 2007

Vodpod videos no longer available. 

Tu votes (La Chanson du Dimanche)

Posted in Musique bazar by Sarrdanapale on novembre 24, 2007

Description : Zidane y va voter

Vodpod videos no longer available.

Salauds de Pauvre

Posted in Société bazar by Sarrdanapale on novembre 19, 2007
Vodpod videos no longer available.

“Paris 17-11-07 Quai d’AusterlitzDepuis ce matin, Jacques Deroo ( des “Salauds de Pauvre” ) a commencé l’installation d’un campement sur les bords de la Seine devant la gare d’Austerlitz. Il entend y installer un campement du même style que celui du Canal saint Martin l’an dernier, avec en prévision l’arrivée de nombreux SDF ce soir et cette nuit.Paris 17-11-07 Quai d’AusterlitzSince this morning, Jacques Deroo (”Salauds the Poor”) began installing a camp on the banks of the Seine in front of the station d’Austerlitz. It intends to set up a camp in the same style as the Canal St. Martin last year, in anticipation with the arrival of many SDF this evening and tonight.” par Olivier Rotrou pour MOAS PRESS / 2007

Fillon à Europe 1

Posted in Politique bazar by Sarrdanapale on novembre 19, 2007